Aller au contenu

Routing / Routage

Voyager en transports publics veut souvent dire : plusieurs étapes utilisant plusieurs moyens de transport, et les étapes sont interconnectés par des marches à pied. Trouver les bons étapes et les connecter pour obtenir un trajet menant d’un point géographique A à un autre point B – c’est la tâche des algorithmes « routing » / de routage.

Description technique

Dans la plupart des cas, la topologie est importée sur la base de l’horaire. En prenant compte des contraintes calculées et en vigueur, l’algorithme de routage calcule un trajet optimal pour chaque requête, en fonction de différents paramètres.

Concepts importants

  • Halte : Les jeux de données suivants seront d’utilité : DiDok et la liste des gares
  • Trajet / voyage : Un trajet comprend le transport suivant un certain itinéraire et une certaine liaison selon l’horaire, à une certaine heure, utilisant un certain moyen de transport, dans une certaine direction.
  • Horaire : L’horaire, dans le contexte des transports publics (ainsi que du transport des marchandises sur rail), détermine l’itinéraire d’un moyen de transport. Il définit en plus les numéros des trains, les jours de service, la route, les heures d’arrivée, de départ et de passage pour toutes les haltes, ainsi que les vitesses permises dans les différents secteurs.
  • Moyen de transport : Soit portant la signification « type de véhicule » (train, bateau, tram, bus) ou la signification « système de transport » (transports publics, etc.).
  • DateTime dans Response : Il s’agit de l’« heure Zoulou » dans tous les cas (c.-à.-d. UTC). Pour obtenir l’heure locale suisse, il faut ajouter deux heures en été, une heure en hiver.
  • « Métahalte » : Des « métahaltes » sont des haltes séparées qui forment un ensemble (et qu’un passager peut percevoir comme une seule halte) et qui jouent un rôle important lors des changements de moyen de transport. Exemple typique : l’arrêt du bus à la gare et la gare.

Variétés de paramètres pour le routage

Il existe une multitude de possibilités de choisir et de définir ce qui est un trajet « optimal ». De différents paramètres peuvent jouer un rôle :

  • Distance minimale
  • Coûts minimaux
  • Durée du trajet
  • Temps passé en des tunnels
  • Nombre de changements
  • Préférence bus ou train
  • Changements rapides
  • Changements sûrs
  • Prise en compte d’aspects d’accessibilité aux handicapés
  • Wagon-restaurant /minibar
  • Des via spécifiques
  • Prise en compte de données temps réel

Détails techniques

Le routage procède typiquement en commençant par une analyse de l’horaire. Le fichier HRDF contient toutes les données nécessaires pour des requêtes typiques dans le réseau des transports publics en Suisse.

Des données qui sont souvent utilisées :

  • BAHNHOF : informations concernant les haltes
  • BFKOORD et BFKOORD_GEO : les coordonnées des haltes
  • BITFELD : un fichier indiquant les jours de service.
  • FPLAN : l’horaire
  • GLEIS : informations concernant les voies
  • DURCHBI : Si un train dessert deux liasions de suite, permettant aux passagers de rester assis. On appelle cela « Durchbindung ».
  • METABHF : les informations concernant les métahaltes
  • UMSTEIG* : les informations concernant les circonstances pour les changements

Pour la réalisation d’un nouveau routage il faudrait compter au moins 6 mois-personnes.

Le routage idéal

Il n’existe pas de routage « idéal ». Les critères peuvent varier selon la personne, le cas d’utilisation, etc. Il est donc tout à fait raisonnable de réaliser des algorithmes de routage différents.

Le routage dans le contexte de la plate-forme « Open Data »

Routage OJP

Pages conernées :

Routage TRIAS

L’interface TRIAS2020 dispose d’un routage similaire à celui du OJP. Il est à disposition si vous préférez de rester avec TRIAS.

Pages concernées :

Pour en savoir plus